La chambre de la duchesse de Lorraine à Lunéville ; l’image numérique au service d’un décor dispersé.

Après deux siècles d’altérations diverses, l’outil numérique a rendu possible un essai de restitution d’une pièce majeure du château de Lunéville : la chambre de parade de la duchesse de Lorraine, Elisabeth-Charlotte d’Orléans (1676-1744), dans son état des années 1730. Les recherches documentaires ont permis de pallier l’absence d’inventaires et d’autres éléments descriptifs, en associant les tapisseries identifiées à Prague et les fragments d’un meuble brodé issu de la cour de France. Dans un cadre architectural lui-même rendu virtuellement à son ordonnance première, la technologie est ainsi venue recomposer un ensemble décoratif remarquable aujourd’hui dispersé, qui matérialisait à l’origine les stratégies représentatives d’un pouvoir ducal en sursis. Fondé sur une démarche scientifique, l’essai de reconstitution a prouvé sa valeur pédagogique et intégrera le projet de parcours du musée du château des Lumières actuellement à l’étude.

Intervention de Thierry Franz, assistant qualifié de conservation au château de Lunéville, enregistrée le 28 janvier 2016 dans le cadre du colloque « Mobiliers, ensembles, décors. Conserver, restaurer, faire vivre ».