En tant que responsables publics, les conservateurs sont au cœur de nombreux conflits d’intérêts. Le comportement adéquat à la profession, en d’autres termes sa déontologie, dépend des trois dominantes que sont : l’indépendance de l’expertise, la sauvegarde des biens confiés et la diffusion à un public.
Intervention de Christian Vigouroux, conseiller d’Etat, président de la section de l’Intérieur au Conseil d’Etat, enregistrée le 17 juin 2015 dans le cadre du colloque « La déontologie. Rôle et responsabilités du conservateur ».